Archives du mot-clé Rand Hindi

Il y aura trois mondes.

Par Vinvin

La technologie va tellement nous habiter qu’elle va disparaître… De notre vue.
C’est ce que je retire de la lecture de ces deux articles qui m’ont interpellés hier…
Le premier article raconte la passionnante aventure entrepreneuriale de Rand Hindi et le deuxième est une interview de Rafi Haladjian , inventeur en son temps de Nabaztag et créateur aujourd’hui de l’objet connecté-domotique Mother.

MOTHERSi j’ai bien tout compris à ces deux lectures, le monde qui s’annonce sera tellement connecté et simplifié que l’on ne s’apercevra plus de rien. Les données circuleront de façon indolore. L’intelligence embarquée se fera discrète pour ne rien nous imposer. Comme si la phase d’utilisation consciente et rébarbative des machines telle que nous la vivons aujourd’hui n’allait être qu’une étape intermédiaire qui nous paraîtra dans dix ans aussi archaïque qu’un vieux walkman Sony. Les objets redeviendront objets, une casserole sera casserole et une brosse à dents… Brosse à dents. Dans ce monde idyllique d’apparence « re-déconnecté », des milliards de données passeront de l’homme à l’objet et de l’objet à l’homme sans qu’on n’ait plus à se soucier du mode d’emploi, du système d’exploitation et de la puissance du processeur.

IL Y AURA TROIS MONDES.

Premier monde, la plus grande masse : les Connectés. Les connectés sont les utilisateurs bienheureux d’une technologie de plus en plus performante et discrète. Des humains protégés, à la vie simplifiée, accompagnés et servis avec intelligence, anticipation et précision. C’est nous tels que nous sommes aujourd’hui et tels que nous serons peu à peu, nous habituant à l’idée comme des grenouilles s’accoutumant à l’eau chaude dans la marmite… Les plus pauvres économiquement feront partie de ce premier monde, se connectant à crédit, grappillant comme ils pourront leur kit de survie « smartphone-voiture-domotique », pour ne pas se laisser distancer par la grande marche de l’humanité.

Elon-MuskDeuxième monde : les Concepteurs. Détenteurs de cette technologie, marionnettistes fortunés, ingénieurs savants, entrepreneurs que l’on dit de génie, visionnaires investis à qui l’on va confier notre confort. De plus en plus équipés en Intelligence Artificielle, baignés par la Biotechnologie et les Nanotechnologies, les Concepteurs vont devenir une caste à part entière : ceux qui comprennent et organisent le monde. Les Concepteurs compteront les points, les données et les dollars…

Et enfin le Troisième monde. Les Volontaires. Déconnectés par principe, résistants à l’immense matrice invisible et indolore, soucieux de préserver leur illusion de liberté, ils seront les fruits d’une rébellion philosophique revendiquée qui devra inexorablement se radicaliser. Car dans cette gigantesque carte à puce que va devenir notre humanité, une seule connexion sera suffisante pour entrer dans le système. Et comme personne ne vendra plus d’appareils déconnectés, il faudra réapprendre à se servir d’objets inanimés, sans doute se cacher des capteurs en tous genres, d’images, de sons, de parfums…Dans ce monde-là les casseroles seront juste des casseroles, les frigos seront vieux, froids et isolés, les voitures seront des vestiges carburant à l’huile frelatée et roulant sur des chemins de traverse inaccessibles en voiture sans chauffeur. Une liberté inconfortable, sans doute anachronique, jugée désuète et ridicule par l’ensemble du monde confortable. Les Volontaires ne feront peur à personne avec leurs arcs à flèches et leurs solex. Ils seront considérés comme les descendants des beatniks, des rêveurs, des attardés refusant le progrès.

3092036271_1_3_6jAVK0NYLa question maintenant, c’est : dans lequel de ces trois mondes vivrez-vous ? Et vos enfants ?