Il y aura trois mondes.

Par Vinvin

La technologie va tellement nous habiter qu’elle va disparaître… De notre vue.
C’est ce que je retire de la lecture de ces deux articles qui m’ont interpellés hier…
Le premier article raconte la passionnante aventure entrepreneuriale de Rand Hindi et le deuxième est une interview de Rafi Haladjian , inventeur en son temps de Nabaztag et créateur aujourd’hui de l’objet connecté-domotique Mother.

MOTHERSi j’ai bien tout compris à ces deux lectures, le monde qui s’annonce sera tellement connecté et simplifié que l’on ne s’apercevra plus de rien. Les données circuleront de façon indolore. L’intelligence embarquée se fera discrète pour ne rien nous imposer. Comme si la phase d’utilisation consciente et rébarbative des machines telle que nous la vivons aujourd’hui n’allait être qu’une étape intermédiaire qui nous paraîtra dans dix ans aussi archaïque qu’un vieux walkman Sony. Les objets redeviendront objets, une casserole sera casserole et une brosse à dents… Brosse à dents. Dans ce monde idyllique d’apparence « re-déconnecté », des milliards de données passeront de l’homme à l’objet et de l’objet à l’homme sans qu’on n’ait plus à se soucier du mode d’emploi, du système d’exploitation et de la puissance du processeur.

IL Y AURA TROIS MONDES.

Premier monde, la plus grande masse : les Connectés. Les connectés sont les utilisateurs bienheureux d’une technologie de plus en plus performante et discrète. Des humains protégés, à la vie simplifiée, accompagnés et servis avec intelligence, anticipation et précision. C’est nous tels que nous sommes aujourd’hui et tels que nous serons peu à peu, nous habituant à l’idée comme des grenouilles s’accoutumant à l’eau chaude dans la marmite… Les plus pauvres économiquement feront partie de ce premier monde, se connectant à crédit, grappillant comme ils pourront leur kit de survie « smartphone-voiture-domotique », pour ne pas se laisser distancer par la grande marche de l’humanité.

Elon-MuskDeuxième monde : les Concepteurs. Détenteurs de cette technologie, marionnettistes fortunés, ingénieurs savants, entrepreneurs que l’on dit de génie, visionnaires investis à qui l’on va confier notre confort. De plus en plus équipés en Intelligence Artificielle, baignés par la Biotechnologie et les Nanotechnologies, les Concepteurs vont devenir une caste à part entière : ceux qui comprennent et organisent le monde. Les Concepteurs compteront les points, les données et les dollars…

Et enfin le Troisième monde. Les Volontaires. Déconnectés par principe, résistants à l’immense matrice invisible et indolore, soucieux de préserver leur illusion de liberté, ils seront les fruits d’une rébellion philosophique revendiquée qui devra inexorablement se radicaliser. Car dans cette gigantesque carte à puce que va devenir notre humanité, une seule connexion sera suffisante pour entrer dans le système. Et comme personne ne vendra plus d’appareils déconnectés, il faudra réapprendre à se servir d’objets inanimés, sans doute se cacher des capteurs en tous genres, d’images, de sons, de parfums…Dans ce monde-là les casseroles seront juste des casseroles, les frigos seront vieux, froids et isolés, les voitures seront des vestiges carburant à l’huile frelatée et roulant sur des chemins de traverse inaccessibles en voiture sans chauffeur. Une liberté inconfortable, sans doute anachronique, jugée désuète et ridicule par l’ensemble du monde confortable. Les Volontaires ne feront peur à personne avec leurs arcs à flèches et leurs solex. Ils seront considérés comme les descendants des beatniks, des rêveurs, des attardés refusant le progrès.

3092036271_1_3_6jAVK0NYLa question maintenant, c’est : dans lequel de ces trois mondes vivrez-vous ? Et vos enfants ?

13 réflexions au sujet de « Il y aura trois mondes. »

  1. Je vois plus un monde de chaos pur, histoire de rebattre les cartes , le « progrès » pour l’homme (cette erreur de la nature) serait peut-être de retrouver l’instinct , le logiciel infaillible qui permet de naviguer en harmonie avec le monde.
    J’aurais tendance à caser tes 3 mondes dans le 1% avec à côté un monde à 99% d’exclus, de déconnectés , des mis de côtés. Le chaos est une option plus intéressante pour la majorité , même si individuellement on espère tous être dans les 1%.
    Enfin , on verra bien, l’avenir nous le dira. En attendant çà ne me gène pas de continuer à conduire mon auto moi même sans laisser google en prendre le contrôle. C’est déjà bien d’avoir une auto , tout le monde n’a pas cette chance (1 millard d’autos dans le monde pour 7 milliards d’habitants) Merci aux 6 milliards d’attardés qui refusent ce progrès (7 milliards d’autos on pourrait pas les produire, sans compter, l’essence, et les centrales à charbons et nucléaires qu’ils faudraient pour alimenter les serveurs google qui les contrôleraient) merci à google d’avoir pris du retard dans la mise en place de son système. (il on peut être des attardés aussi chez google ?! c’est une chance)
    E tous cas je note un réel progrès dans ton assiduité à l’écriture de notes sur ce blog ces temps ci et je te félicite Vinvin, bravo ! 🙂

    1. Le chaos… Mouais, si on pouvait éviter ce serait cool. Je ne pourrais plus être assidu du coup.

      1. Tu pourrais continuer à être assidu en faisant des dessins sur les murs comme à Lascaux, non?! J’adore les petits dessins que tu laisses avec certaines notes (T’en a pas mis là ?! C’est vrai qu’il y a le Clint en Gif animé mais t’aurais pu le remplacer en quelques coups de crayons , le chapeau le cigare le poncho, un autre gars avec une pelle, on aurait tout de suite retenu l’idée)
        Sinon, je ne désire pas le chaos mais on ne peut pas éviter le chaos, on peut tout juste essayer de prévoir à quel moment ça va arriver. Si tu veux le « meilleur des mondes  » ou « un monde meilleur » , prépare toi au chaos avant et après . Je préfère espérer l’apogée que subir le déclin mais je suis optimiste chaos pas chaos on meurt tous à la fin.

  2. Ah merde, on est obligé de choisir !

    On peut pas mixer le 2ème et le 3ème monde ? Personnellement, je fais parti des gens qui comprennent ces technos et leur fonctionnement mais j’ai décidé de reprendre le contrôle de mes données pour protéger ma vision de la liberté et de la vie privée.

  3. Vous oubliez, je crois, le quatrième monde : les divergents (en référence à l’oeuvre de Veronica Roth). Cette tranche, que j’espère massive, de modérés qui refusera l’extrémisme des 3 premiers mondes pour s’en affranchir au profit d’une liberté de pensée, qui passeront indifféremment de l’un à l’autre en fonction du contexte. 🙂

  4. Suis assez partante aussi pour mixer les monde 2 et 3… Je ne pense pas que l’on puisse penser le monde de façon totalement connectée et il faut des rêveurs décenonnectés pour faire avancer les choses

  5. Lecture intéressante, j’ai la chance de pouvoir user de ma logique pour me placer dans le deuxième monde, mais l’idée du troisième ne me rebute pas pour autant, mais il manque d’autres possibilités d’évolutions (bien évidemment, pour l’instant, il semble probable que l’on tendra vers la mise en place de ces 3 mondes, surtout si la prise de conscience n’évolue pas, il suffit de regarder ce qui se passe sur le réseau depuis 5 ans pour perdre la foi)

    La magie d’Internet, c’est que, quand ce ne sont pas des baitclick / entreprises qui fournissent du contenu, c’est fait par d’autre utilisateurs, d’autres personnes bien vivantes qui galèrent plus ou moins à leurs relatives manières, et c’est une connexion entre utilisateur qui peut nous rendre tous plus intelligents les uns les autres.

    Tout comme le mouvement des licenses / logiciels libre et du monde GNU/Linux qui est née au sein d’un système ultra fermé, j’ai espoir de voir naitre une bulle dans ces 3 mondes, une bulle qui isolerait un peu de toutes les déviances possibles technologiques qui nous attends, et qui nous permettrait encore de façonner nous même, comme nous le souhaitons, un réseau pour nos envies et nos usages, sans que l’on soit forcément complètement déconnecté et en mode préhistoire, ni incorporé intégralement dans un système automatique on l’on ne contrôle rien .

Les commentaires sont fermés.